Découvertes

Histoire et patrimoine Orford

Le Chéribourg, un refuge au cœur de la nature

Le Chéribourg, qui célèbrait ses 50 ans en 2020, fut le premier centre de villégiature à Orford. La première partie du nom donné à ce centre « Chéri » découlerait de la francisation de « Cherry River » et « bourg » ferait référence au futur milieu de vie harmonieux qu’on souhaitait réaliser.

Au cours des années 1940-1950, la classe aisée pratique déjà divers sports d’hiver au mont Orford et dans la région des Cantons-de-l’Est. Puis durant la décennie des années 1960, la classe moyenne venant des grandes villes s’adonnera de plus en plus à la pratique du ski.

C’est durant cette période de changement que le promoteur sherbrookois Camille Garant a l’idée d’un projet de développement de villégiature destiné à attirer les gens désireux de passer les fins de semaine et leurs vacances annuelles à pratiquer leurs sports favoris.

En 1968, Camille Garant s’associe à Claude Richer, Guy Savard et John Dunn pour créer la firme Chéribourg Inc. Les caractéristiques spécifiques des villas, tant au niveau de la couleur des bâtiments que de leur architecture, sont élaborées afin que le domaine soit repéré de loin. Le fond de terre reste la propriété de Chéribourg Inc. et les acquéreurs doivent signer un bail emphytéotique et se conformer aux règlements relatifs à l’environnement. Plus tard en 1994, les propriétaires pourront acheter leur terrain individuel pour la somme de 1 500$.

En 1970, suite à la construction de l’auberge, de tennis et d’une piscine, le complexe devient un lieu d’activités agréables où les villégiateurs se rencontrent. Puis, en janvier 1989, c’est l’inauguration de l’Hôtel Chéribourg Centre de Congrès qui s’affiche aux couleurs régissant le domaine. Jusqu’à un millier de personnes peuvent être accueillies au centre de congrès, ce qui en fait, à ce moment-là, le plus grand en Estrie. Au cours des ans, il y aura changement de propriétaire à quelques reprises et amélioration des installations.

Les villas du domaine Chéribourg accueillent surtout des résidents permanents qui apprécient la proximité des services, la quiétude des lieux et les grands espaces naturels favorables à une multitude de sports en toutes saisons.

Chéribourg, a haven in a natural setting

Chéribourg, celebrating its 50th birthday in 2020, was the first resort complex developed in the Canton d’Orford.  The first half of the name, “Chéri,” plays on the village’s name of Cherry River while the second half gestures towards the goal of creating a harmonious community.


By the 1940s and 1950s, the Eastern Townships and particularly Mount Orford were popular winter sports destinations for the affluent.  By the 1960s, even more of the middle class from the cities was taking up skiing. In these years of social change, a developer from Sherbrooke, Camille Garant, imagined creating a resort that would appeal to people seeking to engage in their favourite sports on weekends and during their holidays.

 
In 1968, Camille Garant and his associates – Claude Richer, Guy Savard and John Dunn – formed Chéribourg, Inc.  To make the domain recognizable even from afar, the villas had to conform to strict architectural and colour codes.  Those purchasing a home signed protocols including rules about the grounds and they held only a long-term lease on the land, which Chéribourg Inc. continued to own.  This situation changed in 1994; owners of a villa could buy the land too for $1,500.


The 1970 addition of the hotel, tennis court and swimming pool made the resort even more attractive for activities and sociability.  In 1989, the Hôtel Chéribourg Centre de Congrès opened. With its capacity for accommodating over 1,000 participants, the congress centre was at the time the largest such installation in the Estrie region.  Both the hotel and congress centre followed the familiar colour code for roofs and siding.  In later years, the ownership structure changed several times and infrastructures were added.


Most of the owners of the villas are now full-time residents, who appreciate the availability of services, tranquil setting, and access to the outdoors for enjoying sports in all seasons.

1/1