Un article de deux de nos membres publié dans la revue Quebec Heritage News, Summer 2020

SETTLING CHERRY RIVER

Internal migration in the Eastern Townships in the nineteenth century

by Jane Jenson and Juanita McKelvey

Résumé français

La colonisation de Cherry River
La migration interne dans les cantons de l'Est au 19e Siècle

L'histoire nous fournit plusieurs récits de la colonisation des cantons de l'Est. Par contre, les récits des mouvements de migration à l'intérieur même des cantons par les anglophones se font beaucoup plus rares. Vers le milieu du 19e siècle, des pressions économiques et démographiques se faisaient sentir dans les comtés ayant reçu les premiers colons (Missiquoi, Stanstead et Shefford). Comme le décrit notre article, quelques familles se déplacèrent alors avec l'espoir d'un meilleur avenir dans des territoires nouvellement accessibles dans les cantons de l’Est mêmes. Pour John Buzzell (né en 1850), encore un enfant lorsque sa famille s'installa au canton d'Orford, « on s'en allait dans le bois » en s'installant au village de Cherry River, à la frontière entre des cantons d'Orford et de Magog.  Cet exemple représente bien les mouvements de migration interne des familles anglophones natives du Canada, quoiqu'originaires des États-Unis depuis maintes générations. Dans la décennie 1850, Daniel Taylor Buzzell et Mary Fuller, accompagnés de leurs plus jeunes, quittèrent le canton de Bolton, lieu établi par leurs ancêtres, pour rejoindre leurs enfants aînés à Cherry River. Séduite par le potentiel hydraulique au sein du village en pleine expansion, la famille Buzzell y exploitait une scierie et fabriquait allumettes et bacs en bois. Ainsi, cette entreprise, au cœur de la vie villageoise, fut-elle à l'origine du surnom de Tubville (Bacville) pour Cherry River.
 

Assemblée générale annuelle (virtuelle) de la SHCO

Mercredi, le 17 juin 2020 à 19:00 h

Pour participer, veuillez nous contacter. et n'oubliez pas votre adhésion ou votre renouvellement avant l'assemblée.

La SHCO soumet deux propositions de classement au ministère de la Culture et des Communications du Québec Juin 2020

  1. Pour le classement de la petite maison blanche et son terrain.
     

  2. Pour le classement du site patrimonial d'une section de la rivière aux Cerises et du village de Cherry River

Pour voir les propositions cliquez sur chacune.

Conférence de presse du 8 mai 2020

Réaction de la SHCO face à la décision de la Municipalité d'exclure la petite maison blanche du futur pavillon communautaire.

Histoire de la petite maison blanche et proposition 

d’une nouvelle appellation

8 mai 2020. La SHCO publie une étude menée par Gilles Lauzon et Denis Tremblay. Le document contribue à mieux comprendre la valeur patrimoniale de cette Maison blanche et de son importance au cœur du noyau villageois.

Téléchargement en format PDF :

 

Pour obtenir une version papier du document complet, veuillez nous contacter pour en faire la demande.

Le prix est de 20$. 

Contact

Société d'histoire du Canton d'Orford

Des questions, des commentaires ou des demandes particulières ? N'hésitez pas à nous contacter, nous serons ravis de vous aider.

176, chemin Bice
Orford (Québec) J1X 6X4
Courriel :  orfordshco19@gmail.com

©2020 par Société d'histoire du Canton d'Orford.