Un lieu de sépulture là-haut

sur la colline

Le cimetière de Cherry River est situé au point le plus élevé sur la colline que franchit le chemin Courtemanche. De l’autre côté du chemin, un belvédère offre la plus belle vue sur le village. Le cimetière compte plus de 500 sépultures dont celles de nombreux enfants morts très jeunes. Leur mémoire plane toujours au-dessus du lieu.


La plus vieille pierre tombale connue date de 1875 et se trouve sur une parcelle d’un lot où est installé depuis les années 1860 le ménage de Daniel Taylor Buzzell et de Mary Jane Fuller qui détenaient un bail conditionnel avec promesse d’achat émis par la British American Land Company. En 1873, Calvin Abbott, un marchand et investisseur de Magog, achète ce lot et conclut en 1874 un nouveau bail conditionnel avec les Buzzell, bail qui sera renouvelé en 1876 par Sylvia Ann [Chamberlin] Abbott alors devenue veuve. En 1881 elle vendra le lot à Frederick Copeland en excluant toutefois la parcelle occupée par le cimetière dont elle demeurera propriétaire.


En 1886, alors qu’au moins sept autres sépultures se sont ajoutées sur les lieux, la Cherry River Cemetery Association est créée et ses constituants sont Enoch Sweet, John Buzzell, Myron C. Gould, Horatio Waldeigh, John McKelvey et Robert McKelvey (tous fermiers d’Orford). L’association acquiert le cimetière composé de la parcelle qu’elle achète de Mme Abbott (10$), d’une autre partie achetée de Frederick Copeland (53$) et d’une dernière partie acquise de Charles M. Sager (5$). Les trois actes d’acquisition sont convenus au mois d’août de 1886 chez le même notaire Henri Saint-Louis de Magog. Mme Abbott a très certainement joué un rôle clé dans la constitution et les règles de fonctionnement de l’association et du cimetière qu’elle a fait transcrire intégralement dans l’acte de vente du 7 août 1886 entre elle et l’association.


On sait qu’en 1913, le cimetière conservait toujours sa dimension de 1886 soit 0,6 acre. Plus tard, il y eut quelques agrandissements vers le nord et vers l’ouest, notamment dans les années 1920 et en 1948.  La plus récente extension, une donation de la Municipalité en 1994, a déterminé sa dimension actuelle, soit 2,1 acres. À ce jour, la Cherry River Cemetery Association existe toujours et depuis les tout débuts, des membres des familles fondatrices de Cherry River ont géré et maintenu ce lieu de mémoire.


En déambulant dans le cimetière on reconnaît les noms des familles pionnières : Aldrich, Baird, Bice, Buzzell, Catchpaw, McKelvey, Mitson, Norton, Powers, Rider, Sager, Whittier... Une visite s’impose pour entrer en contact avec toutes ces personnes qui nous ont précédé et qui continuent de veiller sur le village.

20200529_112505.jpg

The burial ground high on the hill

Cherry River’s cemetery is at the top of the hill on Chemin Courtemanche. Across the road, an outlook affords the best view of the village. There are more than 500 burials, including those of many children who died very young.  Memories of them hover over the site.


The oldest known gravestone is dated 1875, on a portion of the lot for which, since the 1860s, Daniel Taylor Buzzell and Mary Jane Fuller held a conditional lease and promise of sale from the British American Land Company.  In 1873 Calvin Abbott, a merchant and investor from Magog, bought the lot and the next year signed a new conditional lease with the Buzzells that was extended in 1876 by his widow, Sylvia Ann [Chamberlin] Abbott. In 1881, she sold the lot to Frederick Copeland, while retaining ownership of the part given over to the cemetery.


By 1886 when there were at least seven other burials, the Cherry River Cemetery Association was founded.  Enoch Sweet, John Buzzell, Myron C. Gould, Horatio Waldeigh, John McKelvey et Robert McKelvey (all farmers in Orford) were trustees of the association that created the cemetery by buying Mrs. Abbott’s land ($10), a piece from Frederick Copeland ($53) and a small bit from Charles Sager ($5).  All three purchases were finalized in August 1886 by Henri Saint-Louis, a Magog notary. Without a doubt, Mrs. Abbott played a key part in setting up the rules and regulations of the association: she included them in the sales agreement concluded on August 7, 1886 between the association and herself.


In 1913 the cemetery still covered only slightly more than the half acre (0.6) bought in 1886. Expansions in the 1920s and 1948 were to the north and west. Its current size of 2.1 acres is the result of a 1994 gift of additional land from the municipality.  The Cherry River Cemetery Association still exists, and descendants of the first settlers have managed and maintained this memorial site from the start.


Anyone wandering through the cemetery reads these settlers’ names – Aldrich, Baird, Bice, Buzzell, Catchpaw, McKelvey, Mitson, Norton, Powers, Rider, Sager, Whittier.... A visit provides a connection with those who came before and still watch over the village.

1/1