Tourisme à Orford après 1945.

Lac Bowker

Le tourisme a explosé après 1945. Dans l'entre-deux-guerres, les cultivateurs ou les entreprises forestières avaient déjà commencé à vendre quelques lots au bord du lac Bowker, mais il y avait toujours moins de dix chalets. La situation a changé rapidement à la fin des années 1940, dans le contexte du boum économique; les salaires ont augmenté et pour plusieurs, une semaine ou deux de vacances payées étaient accordées. Alors que l’accessibilité à l’automobile montait en flèche, les familles pouvaient rendre visite aux parents habitant toujours à la campagne, passer l'été au bord d'un lac ou explorer de nouveaux sites touristiques. Pendant ces années, le lac Bowker offrait les premières installations touristiques dans le canton d'Orford.
 

En 1946, Omer-Chéri Bolduc ouvrait un casse-croute et une salle de réception à l'angle sud-ouest du lac. Les touristes pouvaient prendre un repas au Bowker Star, tandis que les jeunes s’y regroupaient pour grignoter, écouter la musique et danser. M. Bolduc proposait également la location à court terme de dix chalets installés le long de sa plage.

Deux ans plus tard, Émile Plante et Juliette Jauron ouvraient l'Auberge des Érables. Se consacrant à cette nouvelle entreprise, ils cédèrent à leur fille Jeannine et à leur gendre Fernand Plante la ferme qu'ils exploitaient dans les hauteurs du lac depuis 1925. L'hôtel a prospéré et une nouvelle salle de réception a permis d’accueillir mariages, banquets et événements locaux.

En 1958, les Plante ont pris leur retraite et cédé l'entreprise à Léo Bolduc et Yvette Raiche. Cherchant à tirer profit de l’intérêt croissant des Québécois pour les sports d’hiver, ces nouveaux propriétaires ont acheté l’érablière de Plante et ouvert un centre de ski en 1963, mais cela n’a pas duré. Par la suite, l'hôtel est passé à plusieurs propriétaires différents jusqu'à ce qu'un incendie détruise le bâtiment en août 1971. Aujourd’hui, le lac Bowker, bordé de chalets et de résidences privées, demeure un centre de villégiature recherché, mais on n’y trouve plus d’installations touristiques offertes au grand public.

Image5_.jpg

Tourism in Orford after 1945.

Bowker Lake

Tourism exploded after 1945. In the interwar years, farmers or timber companies around Bowker Lake had sold a few lakefront lots, but there were still less than 10 cottages. The situation changed rapidly in the late 1940s, with booming economic times, higher wages and for many workers a week or two of paid vacation.  As car ownership skyrocketed, families visited relatives still living in rural areas, spent the summer at a lake, or explored new tourist spots.  Bowker Lake then offered the first tourist facilities in Orford Township.

 

In 1946, Omer-Chéri Bolduc opened a snack bar and reception room on the southwestern corner of the lake. Travellers ate at The Bowker Star, while young people gathered for snacks, music and dancing.   He also offered short-term rental of 10 cottages strung along his beachfront.

 

Two years later, Émile Plante and Juliette Jauron opened the Auberge des Érables.  Devoting themselves to this new business, they sold their daughter Jeannine and son-in-law Fernand Plante the farm they had operated high above the lake since 1925.  The hotel prospered; an extension accommodated marriages, banquets and local events.  

 

In 1958, the Plantes retired, selling the business to Léo Bolduc and Yvette Raiche.  Seeking to capitalize on Quebeckers’ mounting interest in winter sports, these new owners purchased Plante’s maple grove and opened a ski centre in 1963, but it did not last.  The hotel also had several different owners until fire in August 1971 destroyed the building.  Bowker Lake remained a sought-after resort area, but without tourist facilities.
 

1/1